Comment reconnaître la chalarose du frêne ?

Le frêne est menacé d’extinction par une maladie parasitaire létale : la chalarose. Aucun traitement n’existe à l’heure actuelle sinon de l’observation.
Le champignon Hymenoscyphus fraxineus vient d’Asie. Il est apparu en Pologne dans les années 90 et depuis, évolue à travers l’Europe à une vitesse de 50 km/an. Première détection en France en 2008 dans le Nord-est (Haute Saône) et depuis 2012 en Indre-et-Loire.
Le transport de bois de chauffage a peut-être participé à la diffusion de la maladie.
Regardez vos frênes : les jeunes rameaux, en été, sont dépourvus de feuilles. Elles flétrissent, les rameaux meurent, l’écorce se nécrose (coloration orangeâtre tirant sur le marron). Sous l’écorce le bois a une coloration grise.
Un abattage systématique, un brûlage des individus atteints sont des techniques efficaces contre les parasites à faible pouvoir de dissémination, ce qui n’est pas le cas de ce champignon.
On espère le développement d’une résistance naturelle car les frênes ont une capacité d’adaptation génétique. En effet, on constate une résistance aux parasites pour 1 % des individus avec une éventuelle transmission à leur descendance. Donc, repérons les arbres tolérants à la maladie et sauvegardons-les dans nos haies, jardins et forêts (en informer la Fredon).