Les oiseaux jouent un rôle important dans la lutte contre les insectes dans les jardins et les vergers.

 

En observant nos recommandations relatives aux soins des cultures et d’entretien du sol et des arbres, on agira préventivement contre la multiplication des insectes nuisibles.

Mais l’homme peut être secondé dans cette lutte par des auxiliaires agréables à voir et à entendre, les petits oiseaux.

Il faudra donc favoriser l’importation et le séjour dans le jardin et le verger, et même faciliter la reproduction en plaçant des nichoirs artificiels dans les branchages des arbres à végétation précoce qu’ils aiment fréquenter.

Le petits oiseaux, et surtout les mésanges, viendront s’y installer, nicher, se multiplier. Ils répondront à cette hospitalité en détruisant la vermine des arbre et en donnant la vie au jardin.

Le livre de la ferme et des maisons de campagne étudiant les oiseaux insectivores nous affirme par le naturaliste Koltz, qu’une mésange consomme 300 000 œufs d’insectes par an. Son confrère de Tschudi examinant de près les becs fins (bergeronnettes, traquets, rossignols, fauvettes, pouillots) constate que les troglodytes et les roitelets de cette série, portent en moyenne à leurs petits 36 fois par heure leur nourriture de larves, d’œufs et d’insectes. Selon M. Toussenel, on a constaté qu’un couple de troglodytes apportait à sa famille 156 000 œufs et larves dans une saison…

Et Pierre Joignaux ajoute « on estime à 500 le nombre d’insectes que prend par jour un martinet ».

Protégeons les petits oiseaux. Respect aux hirondelles.

(Extrait de « Culture fruitières » de Charles Baltet – 1913)

 

Installer des nichoirs dans votre jardin.

Il est donc inutile voir néfaste de disposer en trop grand nombre des nichoirs destinés à la même espèce.
Quelques conseils :
Les nichoirs doivent être placés dans un endroit dégagé et à une hauteur suffisante (2,5 à 5 m.), hors de portée des griffes de nos petits félins. Un nichoir ne doit jamais être installé en plein soleil ni à l’ombre complète. L’orientation vers le sud-est est idéale.
Il faut éviter que le trou d’envol ne soit exposé aux intempéries (nord, nord-ouest) ainsi qu’en plein soleil (sud).
Le nichoir doit être légèrement incliné vers l’avant afin d’empêcher l’eau de pénétrer à l’intérieur.
La meilleur période pour installer un nichoir est l’hiver car certains oiseaux, comme la mésange, Installer des nichoirs dans votre jardin
Certains oiseaux constituent leur nid sur les branches ou à même le sol. Il convient de leur réserver des arbres et des buissons touffus. D’autres espèces dites cavernicoles, comme les mésanges, sittelles, et grimpereaux, édifient leur nid dans une cavité.
Rappelons qu’une famille de mésange charbonnière avale 12 000 à 18 000 chenilles par an et que la mésange bleue élimine jusqu’à 90% des cocons hivernaux du carpocapse, le ver de la pomme. Ce qui en font des insecticides naturels des plus efficaces !


La raréfaction des sites de nidifications naturels favorables comme les arbres creux, les trous dans les édifices, les granges, les clochers… constituent un obstacle important à la reproduction de ces oiseaux. Il en va de même pour les nouveaux quartiers qui se créent et dont les maisons neuves et les jardins, plantés de jeunes arbres, ne présentent pas d’anfractuosités pour nicher.
Même si le milieu offre des ressources alimentaires suffisantes, il ne présente alors plus de site de nidification. Une façon efficace alors de favoriser la nidification des espèces cavernicoles est la pose de nichoirs adaptés se substituant aux sites naturels détruits.
Pour réussir leur nichée, les conditions de confort et de sécurité doivent être réunis. Les oiseaux ont besoin d’être assurés de l’absence de tout prédateur à proximité du nid.
De même, afin d’éviter les bagarres, il est préférable de séparer les nichoirs du même type d’environ 60 m. car la plupart des oiseaux défendent leur territoire contre les intrus de la même espèce.
commence très tôt à chercher un territoire et il faut leur laisser le temps de choisir la cavité la plus propice. D’autre, comme le troglodyte mignon, y dorment parfois l’hiver.
Chaque année les nichoirs doivent être nettoyés (fin septembre début octobre) pour prévenir les risques de maladies et les invasions de parasites.
Enfin, un autre intérêt de la pose de nichoirs est de s’offrir de longs moments d’observation et le spectacle de l’envol des jeunes reste un instant de grand bonheur et une formidable récompense.