C’est en automne qu’il faut bêcher les terres lourdes.

Certes le bêchage n’est pas toujours nécessaire, mais il reste un très bon moyen de contrôle des mauvaises herbes, en particulier des plantes à racines profondes comme les chardons, la grande oseille (parelles), liserons, le chiendent, etc.

Si ce n’est déjà fait, il est temps de commencer la préparation des terres lourdes en détruisant les engrais verts, et en apportant la fumure organique (fumier, compost, terreau) que l’on va incorporer à la terre lors du bêchage. Par contre en terrains sableux ou limoneux, cette opération ne se fera que peu de temps ou juste avant la mise en culture. Pour bien cerner le type de sol, faite le « test du boudin » tel qu’il est décrit à la suite, et vous saurez quand réaliser le bêchage.

LE TEST DU BOUDIN

Pour connaître rapidement le type de sol sans être un expert, il suffit de faire le «  test du boudin ».ce test consiste à prendre une poignée de terre et de la malaxer jusqu’à obtenir un boudin, à condition que cette terre soit suffisamment humide et de retirer les graviers et petits cailloux.

Si le boudin est souple et malléable, vous avez une terre argileuse. Ce sol est d’aspect compact, il colle lorsqu’il est humide et il est très dur et se fendille lorsqu’il est sec.

Si le boudin est fragile et se brise facilement, vous avez une terre limoneuse. La terre est douce au toucher. Il devient poudreux lorsqu’il sèche.

S’il est impossible de faire un boudin, vous avez une terre sableuse. Ce sol est râpeux au toucher et la terre n’a pas de cohésion.

Si le sol est spongieux, de couleur sombre et léger, vous avez un sol humifère (très souvent acide)

Si le sol est blanchâtre, d’aspect crayeux et une terre légère mais qui colle lorsqu’elle est humide, vous avez un sol calcaire.