Le mal de dos aussi appelé « lumbago » « tour de rein » est un mal fréquent qui atteint la région du dos située depuis le bas du cou jusqu’au bassin.

 Pourtant « j’ai mal au dos », « j’ai mal aux reins » … sont des expressions communes qui désignent une douleur ressentie dans la région lombaire.80% des Français auront « mal au dos » au moins une fois dans leur vie. Ce mal de dos guérit spontanément dans plus de 90% des cas. Il peut récidiver, sans que cela témoigne d’une plus grande gravité. Le mal de dos est dit « chronique » quand il dure depuis plus de trois mois.

Comment est constitué le dos ?

Le dos est formé :

  • de vertèbres qui sont les éléments de soutien. Elles sont articulées entre elles, ce qui permet ses mouvements,
  • de disques situés entre les vertèbres constitués d’un noyau entouré d’un anneau fibreux. Ils jouent un rôle d’amortisseurs,
  • d’un canal rachidien dans lequel passe la moelle épinière ainsi que les racines des nerfs,
  • de ligaments qui attachent les vertèbres les unes aux autres,
  • de muscles qui servent à maintenir ou à faire bouger les différents étages du dos.

 Une origine mécanique est le plus souvent à l’origine du mal de dos

Au quotidien, la colonne vertébrale est très sollicitée. Le plus souvent, le mal de dos a une origine mécanique, dans la majorité des cas, ce sont des contractures musculaires. Le noyau central du disque peut sortir de l’espace séparant les deux vertèbres en formant une « hernie discale ». Cette hernie n’est douloureuse que si le noyau appuie sur une racine nerveuse. Le plus souvent la hernie discale régresse spontanément.  L’arthrose qui se développe après 40 ans peut aussi être responsable de mal de dos avec ses excroissances appelés « bec de perroquet ».

Le mal de dos peut survenir :

  • après un « faux » mouvement lors d’une activité physique (rotation, flexion, redressement, mouvement des bras vers le haut, chute, port de charges lourdes sans précautions, etc.). C’est ce qu’on appelle un « lumbago ». La douleur est intense et très soudaine, mais elle disparaît le plus souvent en quelques jours,
  • en restant immobile trop longtemps dans une mauvaise position,
  • en cas de chocs physiques ou de gestes répétitifs.

Le surpoids et le stress favorisent la survenue du mal de dos

Soigner le mal de dos

Pour soigner le mal de dos, votre médecin peut vous prescrire en plus des recommandations pratiques concernant votre mode de vie :

  • des antalgiques,
  • des anti-inflammatoires non stéroïdiens,
  • des myorelaxants (décontractants musculaires).

Lors d’un premier épisode douloureux de moins de 4 semaines, la kinésithérapie n’est pas utile.  En revanche, en cas de récidives ou de lombalgies qui durent plus de 4 semaines, la kinésithérapie est essentielle pour le traitement de la douleur et l’éducation du patient (gestes à ne pas faire, mise en place d’exercices d’entretien à pratiquer seul…). Très rarement, mais en cas de douleur intense persistante, votre médecin traitant peut prescrire des infiltrations de corticoïdes.

Le repos au lit n’est pas recommandé. Le repos et l’inactivité risquent à long terme de faire persister vos douleurs. Une reprise précoce des activités de la vie quotidienne est recommandée pour une restauration de la fonction musculaire. Une reprise progressive des activités physiques favorise la guérison.

 Les bons gestes à adopter en cas de mal de dos

Attraper ou ramasser un objet en préservant son dos :
  • se positionner face à l’objet, puis s’accroupir pour l’attraper sans risque pour votre dos.
  • monter sur un escabeau si l’objet souhaité est sur une étagère.
Porter une charge :
  • ramener toujours l’objet ramassé avec les deux mains le plus près possible de la poitrine.
  • porter un sac dans chaque main pour répartir la charge.
S’habiller :

Pour mettre ses chaussures ou enfiler son pantalon mieux vaut s’asseoir.

Monter en voiture

Pour entrer dans un véhicule, ne pas commencer pas par les jambes, s’asseoir d’abord sur le siège du véhicule puis rentrer les deux jambes en même temps

Faire le ménage, entretenir son jardin

Pour passer le balai, l’aspirateur ou même bêcher dans le jardin, positionner un pied devant l’autre, la jambe avant un peu pliée et la jambe arrière tendue. Pour retirer les mauvaises herbes, poser simplement un genou à terre.

Une ceinture lombaire permettra souvent d’éviter le geste ou la posture qui réveillera votre mal au dos. C’est ce que je fais quand je jardine.

Docteur Alain ROULLIER