tetanos-vaccin1

Le tétanos est une maladie infectieuse due à un bacille appelé Clostridium tetani. Ce bacille se trouve sous forme de spores « inoffensives » dans le sol et le tube digestif des mammifères (chevaux, vaches, chèvres ../.. ) crottins et bouses participant donc à sa dissémination.

Ses spores peuvent persister plusieurs années dans les sols, insensibles aux températures extrêmes, à la sécheresse, aux pesticides../..

Nos terres enrichies en fumier (même stérilisé) en sont donc très riches.

 

Mortel dans 30% des cas la vaccination l’a fait chuter de façon spectaculaire : 41 cas en France entre 2005 et 2007 alors que cette maladie à déclaration obligatoire atteignait le nombre de 200 à 300 cas par an dans les années 60.

 

Le bacille tétanique pénètre dans l’organisme à travers les plaies, mêmes minimes : piqûre de rosier, écharde../.. mais aussi le classique clou rouillé (en fait souillé par la terre) dans la plante du pied ou la souillure d’ulcères de jambes /..

 

Une fois au contact des chairs, les spores  se transforment en bacilles qui vont aussitôt secréter une endotoxine qui va passer dans la circulation sanguine et lymphatique et « s’attaquer » au système nerveux en provoquant des spasmes et des contractures musculaires.

 

Alors qu’il n’y a pas de fièvre, les contractures apparaissent 1 à 3 semaines après la pénétration du bacille dans l’organisme.

Elles touchent d’abord les muscles de la mâchoire empêchant la parole et l’alimentation (trismus), puis peuvent se localiser à un membre, membre supérieur en rétraction et membre inférieur en extension, voire se généraliser pouvant empêcher la respiration, pouvant réaliser des fractures si la tension des muscles est extrême.

Ces contractures sont extrêmement douloureuses et compte tenu des risques le traitement se fait en milieu hospitalier, parfois même en réanimation avec ventilation artificielle et alimentation par sonde gastrique.

Les traitements antibiotiques sont efficaces pour tuer les bacilles et les injections d’immunoglobulines spécifiques luttent contre l’endotoxine qui ne s’épuise spontanément qu’en 3 semaines. Malgré tout le taux de mortalité est de 30%.

 thknn9m9nv

Heureusement la vaccination antitétanique est efficace, sans contre-indication et prévient l’apparition de la maladie, encore faut-il y penser !

La vaccination est obligatoire en France pour les nourrissons et pour les professionnels de santé.

Elle comporte deux doses, injectées à l’âge de 2 mois et de 4 mois, suivies d’un rappel à 11 mois. D’autres rappels sont recommandés à 6 ans, entre 11 et 13 ans, à 25 ans, puis tous les dix ans.

 

Que faire en cas de blessure ?

La blessure doit être nettoyée, désinfectée à l’eau oxygénée ou aux dérivés iodés. En cas d’oubli du rappel depuis plus de 10 ans il faudra consulter. Il existe un « kit » permettant de déterminer en 20 minutes le taux d’anticorps antitétaniques. Un nouveau rappel sera probablement nécessaire.

 

Docteur Alain ROULLIER