Bourse d’échange de plantes

Classé dans : activités | 0

Bourse d’échange de plantes le Samedi 24 mars à 14h30

Parc de la Branchoire à Chambray-lès-Tours.

Les élus, les jardiniers de Chambray-lès-Tours, les adhérents de St-Avertin / Chambray, seront les responsables de l’organisation. Venez nombreux dans un site aussi prestigieux.

Ouvert à tous les adhérents.

 

Zéro phyto dans le jardin

Classé dans : activités | 0

Le vendredi 9 mars conférence organisée par les jardins familiaux de St Cyr.

Sur le thème : « 2019, zéro phyto dans le jardin »

Salle de l’Escale à St Cyr sur Loire.

Taille d’hortensias

Classé dans : activités | 0
Taille d’hortensias le Samedi 24 février 14h30

Place Camille Desmoulins à Tours (près du jardin botanique)

  • Découverte des différents groupes d’hortensias.

A 15h30 au jardin botanique

  • Initiation à la taille des hortensias.

A 17h, boissons chaudes offertes par la SHOT dans ses locaux du jardin botanique.

Apporter vos sécateurs.

Inscription auprès du secrétariat de la SHOT.

Taille des rosiers

Classé dans : activités | 0

Taille de rosiers le vendredi 23 février 2018
Jardin Edouard André à la Croix-en-Touraine.
Rendez-vous à 14h

Des spécialistes de la taille de rosiers vous feront des démonstrations, puis à votre tour, sous leurs yeux, vous serez invités à passer aux travaux pratiques.
Venez avec sécateurs, gants, vêtement chaud et peut-être de pluie.

Découvrez l’histoire des jardins grâce à la bibliothèque de la SNHF

Classé dans : activités | 0

La nouvelle bibliothèque de la SNHF

Le 5 octobre, la Société Nationale d’Horticulture de France a procédé solennellement à l’inauguration de sa nouvelle bibliothèque.

Sorties d’un purgatoire qui durait depuis la construction du nouvel hôtel de l’horticulture, ses riches collections ont rejoint l’ancienne salle de projection cinématographique, spécialement réaménagée, pour offrir dorénavant aux amateurs, passionnés et chercheurs une salle de lecture ample, accueillante et moderne.

Les surfaces de stockage ont été nettement accrues et permettent dorénavant de conserver les ouvrages et revues dans des conditions optimales.

Le fonds de cette bibliothèque horticole nationale, car c’est bien de cela qu’il s’agit, s’est constitué progressivement, dès la création de la Société d’horticulture de Paris, en 1827. Il s’est enrichi rapidement de dons d’auteurs et d’éditeurs et s’est nourri des bulletins des sociétés correspondantes françaises et étrangères du XIXe siècle et dont les échanges avec notre Société ont fait de celle-ci une académie implicite.

La vie de la bibliothèque bénéficie d’un véritable état-civil, tenu successivement dans les annales, journaux et bulletins qui retracent tout à la fois l’actualité horticole européenne, mais aussi notre vie associative. A partir de 1891, le legs du docteur Joubert de l’Hiberderie, permettra de soutenir puissamment les initiatives éditoriales. Parmi les nombreux lauréats, retenons Charles Baltet pour son « Horticulture dans les cinq parties du monde », Séraphin Mottet pour son monumental « Dictionnaire d’horticulture et de jardinage », le Comité des Roses de la SNHF pour « Les plus belles roses au début du XXe siècle », Laumonnier- Férard pour « Les jardins de plantes vivaces ».

Les incontournables revues d’horticulture et des achats nombreux ont contribué à remplir les rayonnages, ainsi que des dons et legs familiaux comme des archives du docteur Loiseleur-Deslongchamps.

Enfin, une collection de catalogues professionnels commerciaux répond à la série déjà très étoffée des éditions annuelles du Bon Jardinier pour suivre le rythme des introductions et la genèse des obtentions horticoles durant près de deux siècles.

Le résultat de ce rassemblement opiniâtre est sans doute le fonds le plus représentatif de l’horticulture française, tant par sa diversité que par sa large représentativité.

Toute cette richesse, encore complétée par des médailles, des fruits moulés, ne serait accessible que péniblement au chercheur, au praticien ou à l’érudit, si la décision n’avait été prise de s’engager résolument dans un programme de numérisation

Plutôt motivée à l’origine par des considérations de sauvegarde de documents fragiles, la numérisation s’est élargie depuis à la mise à disposition de la totalité du fonds émanant du domaine public. Tous les documents en latin et en français publiés entre le XVIème et le XVIIIème siècle ont été numérisés.

Pôle associé de la Bibliothèque Nationale de France depuis 2012, la SNHF programme en accord avec cette dernière, la numérisation de séries d’intérêt premier qui se verront immédiatement « moissonnées » dans Gallica.

Faut-il enfin ajouter que la qualité des numérisations réalisées inclut une reconnaissance optique de caractères de bonne fiabilité : il ne s’agit plus de tourner des pages virtuelles comme il y a dix ans, mais d’identifier page à page toutes les occurrences des mots recherchés.

Aussi, quel confort, quelle rapidité lors de la reconstitution de l’histoire d’une espèce végétale et de ses cultivars, dans la recherche d’un horticulteur ou d’un botaniste dans son action quotidienne, dans le rapprochement d’éléments historiques, techniques, culturels !

Parallèlement, la ré-informatisation du catalogue est en cours. Elle permettra de réaliser une recherche simultanée sur les documents physiques du catalogue et ceux de la bibliothèque numérique. De plus, elle permettra l’enrichissement d’un catalogue collectif national des bibliothèques de sociétés horticoles et ainsi de permettre à chacun de localiser les documents au plus près de chez lui.

Reconnue depuis 2012 association d’intérêt général, la SNHF est habilitée à recevoir des dons et actes de mécénat. C’est une importante perspective pour les acquisitions, numérisations ou restaurations d’ouvrages précieux. C’est aussi une opportunité pour les amateurs qui, ayant rassemblé au cours de leur vie avec amour, une bibliothèque thématique, pourront la verser entre les mains de la SNHF et en éviter ainsi une dispersion préjudiciable à tous.

Nous terminerons ce rapide tour d’horizon en insistant sur la stratégie de coopération et de décloisonnement de la bibliothèque horticole nationale : la mise sur pied dès cette année, d’un comité d’orientation et d’éthique ouvert majoritairement à des personnalités reconnues de l’histoire des arts, de l’enseignement de l’horticulture et du paysage, de la conservation documentaire, nous assurera transversalité et rayonnement.

Depuis le 11 octobre, après une longue période de retrait, la bibliothèque a rouvert ses portes le mardi et le mercredi de 10h à 18h sans interruption à tout public et le lundi et le jeudi, sur rendez-vous, aux adhérents de la SNHF ou de son collège associatif.

Pour assurer au mieux ce service, nos deux salariés se tiennent à votre disposition : il s’agit d’Emmanuelle ROYON, responsable du pôle bibliothèque, patrimoine et mécénat ainsi que de Smaël BOUDIA, chargé d’études documentaires :

01 44 39 78 71 emmanuelle.royon@snhf.org

01 44 39 78 69 smael.boudia@snhf.org

Venez nombreux, vous ne serez pas déçus !

 

Daniel LEJEUNE, Ingénieur Horticole, Administrateur délégué à la bibliothèque

 

📖🌿Plongez dans la mémoire des jardins à la bibliothèque de la SNHF. Posez vos questions à notre spécialiste, Daniel Lejeune.➡️ http://bit.ly/2zxegL0

Publié par Le Figaro sur mardi 7 novembre 2017

Voyage à Madère du 15 au 22 mai 2018

Classé dans : activités, voyages | 0

J 1. TOURS, AEROPORT DE ORLY, FUNCHAL
Départ de Tours en autocar et transfert vers l’aéroport de Paris Orly.
Décollage à 12h35 – Arrivée à Funchal à 16h30 (avec un arrêt à Porto sans descendre de l’avion) Horaires donnés à titre indicatif à confirmer pour 2018.
Assistance aux formalités d’enregistrement puis envol pour Funchal. Accueil et transfert vers votre hôtel.
Déjeuner libre (à la charge de chaque participant), puis présentation de l’île par un guide-conférencier (sous réserve de disponibilité) qui vous détaillera l’Histoire de Madère. Temps libre, puis installation à l’hôtel. Dîner à l’hôtel et logement.

J 2. CANICO / QUINTA BOA VISTA, PESTANA VILLAGE
Le matin, visite de la Quinta da Boa Vista. Cette quinta dispose d’espaces dédiés à plusieurs habitats du monde entier. L’une des principales aspirations de la Quinta da Boa Vista est de tirer profit du climat incomparable de Madère pour recréer des habitats similaires à ceux d’origine. Nombreuses espèces en voie d’extinction. Découverte des espaces consacrés aux Bromélias d’Amérique du Sud, aux Martinets d’Australie et aux Aloès d’Afrique. Le principal centre d’attraction de cette propriété est, probablement, l’exposition d’orchidées qui sont collectionnées et récompensées depuis 20 ans. De décembre à mai, les serres d’orchidées constituent de spectaculaires expositions florales : les Cymbidium, les Paphiopedilum et les Lycastes y sont prédominants, alors que le reste de l’année, une collection de magnifiques hybrides et d’espèces rares éveillent la curiosité des visiteurs.
Déjeuner à Funchal.
L’après-midi, visite du jardin Pestana Village hôtel situé à Funchal. Ce jardin de 5 000 m² entoure le bâtiment d’un style architectural typique de l’île. Nous bénéficierons d’une visite guidée de ce jardin qui compte plus de 400 espèces de fleurs différentes. Découverte par petits groupes de la quinta Bela Vista à Funchal (sous réserve de disponibilité. Compte tenu de la taille de la quinta, la visite devra se faire par petits groupes de 10/15 personnes).

J 3. TOUR DE L’EST, PARC FORESTIER et la ROSERAIE (env. 200 km)

Départ pour une journée d’excursions. Nous quitterons Funchal en direction de l’extrémité Est de l’île pour rejoindre la pointe de São Lourenço. Nous pourrons apercevoir les deux versants de l’île, panorama remarquable avec les différentes couleurs de la lave et tons du bleu de la mer. Continuation en direction de la côte Nord-Est avec un premier arrêt à Porto da Cruz, petit village très agréable en bord de mer. Nous retrouverons à cet endroit le contraste entre le bleu de la mer et le vert émeraude des montagnes. Puis découverte du village de Santana, très célèbre pour ses curieuses petites maisons aux toits de chaume, plantées parmi les fleurs, la vigne et les pommiers. Puis, au sud de Santana, la découverte du parc forestier des Queimadas, réserve aussi de belles surprises : des vipérines de Madère reconnaissables à leurs grappes violettes, des rhododendrons géants…

Visite de la Roseraie de la Quinta do Arco, l’une des plus grandes collections de rosiers au Portugal avec plus de mille espèces différentes, dont font partie certaines espèces de rosiers rares et d’autres menacées d’extinction. Nous pourrons y admirer des rosiers anciens et contemporains, grimpants ou non. Les plus importants et rares sont identifiés par leurs noms et classes respectives. Cette roseraie a reçu le prix «Garden of Excellence» de la «World Federation of Rose Societies». Véritable pépite entourée d’arbres fruitiers subtropicaux. Cette quinta appartient à Miguel Albuquerque. Nous le croiserons peut-être, le sécateur à la main. Il est maire de Funchal et passionné de roses.

Déjeuner à Faial, puis poursuite vers Faial, d’où nous pourrons apprécier le dur labeur des Madériens pour travailler les petites cultures en terrasse. Puis nous rejoindrons l’intérieur de l’île, plus précisément Ribeiro Frio avec un arrêt pour son élevage de truites et sa végétation luxuriante. Ensuite continuation en direction du Pico do Arieiro à 1810 m en passant par le col de Poiso à 1400m. Le Pico do Arieiro, deuxième point le plus haut de l’île offre un superbe panorama sur un paysage de montagnes, d’abîmes et de plateaux. Après les sommets, poursuite de notre découverte par le village Monte où se trouve un petit recoin concernant plus particulièrement la famille d’Autriche où l’on peut voir le tombeau de l’empereur Charles 1er d’Autriche, mort en exil à Madère en 1922.

Temps libre et possibilité pour les amateurs de petites sensations de faire une descente en toboggan. Au bas du parvis de l’église, se trouve le départ des fameux toboggans ou « Carros de cestos », qui peuvent être empruntés pour faire une descente de 1,5 km. Ces toboggans sont des paniers en osier, capitonnés, montés sur des patins et tirés (ou retenus…), par deux hommes en canotier. Ceux-ci les guident à l’aide de fortes cordes tout au long du chemin… Petites émotions garanties !
Retour à l’hôtel. Dîner et nuit.

J 4. FUNCHAL TRADITIONNEL et LES JARDINS DES QUINTAS

La matinée sera consacrée à la visite de Funchal (environ 3h30) avec le marché « Mercado dos Lavradores » et ses incroyables étalages de légumes et de fruits exotiques, joliment disposés autour du patio central. À l’entrée, des femmes en costume traditionnel madérien proposent tout un assortiment de fleurs. Au marché aux poissons, l’espada et le thon tiennent la place d’honneur, mais on y trouve également des anguilles, des saumons, des truites et évidemment le célèbre sabre noir, poisson typique de l’île que l’on ne pêche que sur Madère. Déjeuner à Funchal.

L’après-midi, excursion : Le Charme des Jardins des Quintas. Découverte du jardin botanique de la Quinta do Bom Sucesso sur 35000 m² avec toutes les espèces de l’île. Puis visite du jardin de la Quinta do Lago, un jardin de 2,5 hectares. Ces allées invitent à la promenade sous le chant des oiseaux et le doux parfum de la végétation en fleur, jusqu’au locataire répondant au nom de « Colombo », l’énorme tortue âgée d’une quarantaine d’années. Le manoir fut bâti en 1881 par la famille des Reid, qui a conçu ces jardins comme parc privé, aujourd’hui propriété de l’État et ouvert au public. Il regorge d’espèces de plantes incroyables, de fleurs exotiques, d’oiseaux tropicaux et possède également une aire de recherche et de conservation. Ce jardin possède une fantastique collection d’arbres centenaires, parmi lesquels des Dracaena draco de Madère, des Syncarpia glomelifera d’Australie, des Cinnamomum campitora de Chine ou du Japon, ainsi que de nombreuses variétés remarquables venues du monde entier, telles que des Jacaranda minosifolia d’Argentine, des Pandanus utilis de Madagascar ou encore des Erythrina abyssimica d’Afrique tropicale… En fin d’après-midi, rendez-vous à la cave Pereira d’Oliveiras pour une dégustation des quatre variétés de vins de Madère (Malvoisie, Boal, Sercial, Verdelho). Retour à l’hôtel. Dîner et nuit.

J 5. TOUR DE L’OUEST (environ 170 km)

Départ pour une journée d’excursions en direction de Quinta Grande et de tous les petits villages avec les cultures en terrasse. Poursuite de notre découverte par Ribeira Brava, pour un court arrêt au cours duquel nous pourrons visiter l’église, avant de poursuivre vers Ponta do Sol et Madalena do Mar où nous visiterons une bananeraie. Rencontre avec les producteurs locaux qui expliqueront la richesse du sol madérien et leur production, avant de commencer notre ascension en direction du plateau de Paúl da Serra. Seul endroit plat de l’île à 1400 mètres d’altitude. Nous y trouverons une réserve naturelle classée patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999. Nous rejoindrons la côte nord-ouest, où se trouve le village de Porto Moniz et ses fameuses piscines naturelles creusées dans la lave. Arrêt pour pouvoir mieux les apprécier. Nous emprunterons une partie de la plus merveilleuse route qui puisse exister : la route de corniche, étroite, taillée dans la roche et en à pic au-dessus de la mer. Cette route splendide nous mènera jusqu’au petit village de São Vicente situé sur la côte nord. Déjeuner en bordure de mer et découverte du petit village.

Nous quitterons alors le bord de mer en direction du col d’Encumeada à 1007m d’où par temps clair on peut apprécier les deux versants de l’île. À cet endroit nous rejoindrons la côte sud par la vallée de Serra d’Agua et la très belle forêt Laurissilva, patrimoine naturel de l’humanité. Rencontre avec un garde nature ou un botaniste spécialiste de la flore de la région. Fin de la journée par la traversée de nombreux petits villages qui nous mènera jusqu’à la falaise de Cabo Girão, la 3ème plus haute du monde, après celle de Formose et d’Irlande qui culmine à 610 m. Vue imprenable sur Funchal. Retour à l’hôtel. Dîner et logement.

J 6. EIRA DO SERRADO, CURRAL DAS FREIRAS, CAMARA DE LOBOS et MONTE (100 km)

Départ pour un paysage plus montagneux, avec une végétation d’eucalyptus, de châtaigniers et de pinèdes où l’air est vif et tonique. Arrêt à 1094 m d’altitude, à Eira do Serrado, point de vue dominant la vallée, au fond de laquelle est blotti le village de Curral das Freiras (le village des nonnes). Nous pourrons alors admirer le plus grand cirque montagneux de Madère. Nous descendrons ensuite jusqu’au village de Curral das Freiras encaissé au milieu des montagnes volcaniques découpées par l’érosion. C’est l’un des plus impressionnants paysages de l’île, auquel aucun visiteur ne reste indifférent. Ensuite nous quitterons l’intérieur de l’île en direction du bord de mer pour découvrir le plus important port de pêche de Madère : Câmara de Lobos. Baie pittoresque, le décor fait de bateaux, de filets de poissons qui sèchent à l’air libre plongent le visiteur dans la vie quotidienne du pêcheur. Déjeuner au restaurant.

L’après-midi, visite du jardin tropical et de la Quinta do Monte. Situé dans le village historique de Monte, au sud de l’île, Quinta do Monte offre une vue panoramique sur Funchal et sur l’Océan Atlantique. Il est entouré de 17000 m² de jardins composés d’arbres centenaires et d’une végétation subtropicale luxuriante. Sa décoration traditionnelle et son atmosphère accueillante en font un lieu unique de l’île. Au milieu des jardins, nous trouverons la chapelle d’origine de la Quinta do Monte qui a été soigneusement restaurée jusque dans les moindres détails. Un espace est réservé à la flore madérienne : cèdres, lauriers, lauriers des Canaries, etc… et une très grande variété de fougères. Le jardin tropical comporte également un important jardin japonais. Propriété de la Fondation José Berardo, la Quinta do Monte où se trouve le jardin tropical de Monte Palace, comporte une précieuse collection ornementale de plantes exotiques provenant de différents endroits de la planète. Dans les bâtiments nouvellement construits, d’autres collections du commandant José Berardo sont exposées, comme la sculpture contemporaine africaine du Zimbabwe, ainsi que l’exposition « Secrets de Dame Nature », une collection de minéraux provenant de divers pays. L’exposition intitulée « Passion africaine » montre une partie de la collection de sculptures contemporaines du Zimbabwe comprise entre 1966 et 1969 avec plus de 1000 sculptures à découvrir. Continuation avec le fameux musée Frederico de Freitas, maison-musée d’un grand avocat collectionneur. Cet endroit recèle de trésors (magnifique exposition d’azulejos). Retour à l’hôtel. Dîner et logement.

J 7. LEVADA VALE PARAISO et JARDINS PALHEIRO, QUINTA SPLENDIDA

Le matin, départ pour une véritable et agréable découverte à pied dans le vert de la forêt indigène de Madère. En chemin, côte à côte avec la levada, présentation de la flore et la faune. Nous en profiterons pour admirer les magnifiques paysages naturels et sentir les doux parfums provenant des arbres. INFO : sentier plat. Avec un guide-accompagnateur SPECIALISTE DE LA FLORE. Déjeuner au restaurant.

L’après-midi, entrée aux jardins Palheiro à Funchal. Les jardins de Palheiro Ferreiro également appelés le jardin de Blandy, se trouvent sur une colline de l’Est de Funchal et offre un panorama époustouflant sur la ville. Vous y verrez une abondance de fleurs exotiques, de plantes et de vieux arbres du monde entier.
Poursuite vers Caniço et visite des somptueux jardins de la Quinta Splendida. Cet hôtel, situé dans le cœur ancien de Caniço, cache derrière ses grilles un trésor végétal sur 30 000 m². Ce jardin possède plus de 1000 espèces de plantes et de fleurs, 650 étant étiquetées. Certaines des plantes qui grandissent dans ce jardin sont endémiques de Madère. Le titre «Jardin botanique» de la Quinta Splendida a été attribué par le Gouvernement régional en reconnaissance de l´importance de ce projet ainsi que pour sa beauté naturelle.
Retour à l’hôtel. Dîner et logement.

J 8. FUNCHAL, AEROPORT DE ORLY, TOURS

Transfert à l’aéroport de Funchal en fonction des horaires d’avion. Assistance aux formalités d’enregistrement et vol retour. Déjeuner inclus.
Décollage 17h05 – Paris Orly 22h50 (avec un arrêt à Porto sans descendre de l’avion) horaires à titre indicatif à confirmer pour 2018. Arrivée à l’aéroport de Paris ORLY. Accueil à l’arrivée par votre conducteur et retour en autocar à Tours.

Art floral

Classé dans : activités, art floral | 0

 

L’art floral se déroule chaque troisième vendredi du mois à la salle d’activités de la Gloriette à 17h30 et 19h30.
Les bulletins d’inscription sont disponibles sur le bulletin trimestriel. il est impératif de respecter les dates limites d’inscription.
  • 20 octobre : flambée florale sur plaque d’ardoise. (Inscription p 37 du bulletin)
  • 22 décembre après-midi : Noël sous toutes ses formes. Etoile magique multicolore, centre de table, couronne de l’avent. (Inscription p 41 du bulletin)
  • 19 janvier : le 3ème vendredi de janvier, soirée de bilan de l’année précédente et mise en place des thèmes pour l’année. Un press-book des réalisations 2017 sera à disposition pour consultation. Les animateurs vous proposeront les projets 2018 qui pourront être modifiés à votre demande. (Inscription p 43)

Nous réalisons des compositions contemporaines et les participantes semblent enchantées de leurs réalisations. Au départ, chacune à la même composition à créer mais au final lorsque que le dernier élément de décoration est apporté, et plutôt en libre expression, elles se métamorphosent et deviennent plus personnalisées.

Chacune repart avec son propre bouquet ou propre composition. Nous sommes sollicités pour vulgariser les techniques d’art floral dans certaines communes.

Nous demandons des bonnes volontés pour nous aider. Si vous êtes intéressés, vous pouvez laisser un message auprès de notre secrétariat au 02.47.49.26.48.

 

Petits rappels :
  1. Toute personne non inscrite, ne pourra participer à la séance, ceci afin de mieux prévoir les approvisionnements.
  2. Aidez à nettoyer la table après réalisation de votre composition florale. Le tri des déchets est indispensable pour une réutilisation possible et obligatoire par respect de l’environnement.
  3. Les inscriptions se font par ordre d’arrivée. Les cours ne peuvent excéder 15 personnes par séance.
  4. Exceptionnellement, une personne non adhérente peut participer à une séance dans l’année pour se rendre compte du niveau des cours proposés. Le tarif de cette séance sera majoré de 4 €.
  5. Les fournitures du cours sont à prix coûtant. Le temps et les conseils sont donnés bénévolement par l’encadrement. En contre-partie, les participants aident à la remise en état de la salle après la fin de la séance. Apporter des sécateurs.

 

 

1 2