Les Nymphéas

« Les Nymphéas » de Claude Monet, œuvre mondialement connue !

Les origines de cette œuvre et surtout les origines des plantes représentées

Au cours de l’automne, nous avons découvert à Le Temple-sur-Lot une pépinière sous forme d’un magnifique jardin qui nous a éclairés sur les origines de ces tableaux de Monet. Ce peintre, impressionniste français, a créé plus de 200 peintures à l’huile représentant son jardin à Giverny en particulier le bassin de nénuphars.

Que désigne le terme Nénuphars ou Nénufars ?

Les nénuphars sont des Nymphéacées, famille botanique archaïque appartenant aux Protoangiospermes. Ce groupe primitif de plantes à fleurs comporte 175 espèces de plantes essentiellement aquatiques. Les Nymphéacées sont cosmopolites, elles comportent les Nénuphars (genres Nuphar et Nymphea) et les Victorias, magnificence des pièces d’eau, tel le Jardin de Pamplemousse à l’île Maurice.

Nuphar, Nymphea et Victoria

• points communs : les sépales et pétales ne sont pas différenciés, on désigne les pièces florales : tépales. Ces derniers et les étamines (organes mâles) sont insérés sur une hélice alors que les carpelles (organes femelles) cyclisés forment un ovaire à plusieurs loges.

La pollinisation est assurée par des coléoptères qui en consommant les fleurs dispersent le pollen.

• points différents : l’ovaire est supère, c’est-à-dire au dessus de l’insertion des pièces florales chez Nuphar, à moitié enfoncé chez Nymphea et infère chez Victoria.

Quand planter les Nymphéacées ?

Il existe de très nombreux hybrides de Nymphéas, aussi il est judicieux de choisir une plante déjà fleurie dont on a déterminé les couleurs l’année précédente dans les bassins de présentation afin d’être sûr de la couleur des tépales lorsqu’on la plante au printemps en terre riche.

Histoire de la pépinière Latour-Marliac à Le Temple-sur-Lot spécialiste des nénuphars

Fondée en 1875 par Joseph Bory Latour-Marliac, cette pépinière commercialisait des nénuphars rustiques dont le seul rustique d’Europe Nymphea alba. Il a trouvé un procédé d’hybridation entre ce nénuphar blanc et diverses variétés sauvages d’Amérique et d’autres colorées. Ainsi, il créa une « collection allant du jaune délicat au fuschia, jusqu’au rouge intense ». www.latour-marliac.com

Fort de sa réussite, Latour-Marliac présenta sa collection à l’Exposition Universelle de Paris en 1889. Installés dans les jardins d’eau devant le Trocadéro, ces Nymphéas furent dévoilés en même temps que la Tour Eiffel. Ils obtinrent le premier prix dans leur catégorie.

Claude Monet fut émerveillé par ces créations botaniques. Devenu propriétaire de Giverny, il y construit un étang et commanda une grande quantité de nénuphars à Latour-Marliac .Ceux-ci furent les modèles des célèbres toiles exposées en grande partie au Musée de l’Orangerie de Paris.