Société d'Horticulture de Touraine

paeonia-suffructicosa---kokuryu-nishiki---p-image-32266-grande[1]

Le 25 février, Gilbert Flabeau, salle Ronsard à la Mairie de La Riche, a présenté devant une quarantaine de personnes les pivoines herbacées et arbustives. Passionné par cette plante depuis de très nombreuses années, il développa l’extension de cette plante dans le temps depuis son origine en Asie jusqu’en France.

Des horticulteurs furent successivement les investigateurs du développement de la pivoine en France.
– 1856-1872 à Douai (59) 100 variétés cultivées dans les établissements Calot.
– 1879-1899 à Nancy, 70 variétés sont créées et cultivées par l’horticulteur Félix Crousse.
– 1905 : il cède sa collection à l’horticulteur, ingénieur horticole Doriat installé à Lapalisse près de Vichy (Allier).
– .1899-1929 à Nancy, Victoire Lemoine hybride de nombreux végétaux dont les pivoines.

Etienne Méchin (1815-1895), horticulteur à Chenonceaux, travaille beaucoup sur les pivoines. Le docteur Bretonneau, passionné d’horticulture, l’aide dans ses travaux et le forme entre 1840 et 1860.
Auguste Dessert (petit fils de E. Méchin) créée 100 variétés et expédie les pivoines à l’étranger par le train au départ de la gare de Chenonceaux.
Edouard Doriat en 1950, comptait plus de 600 variétés et revend ses collections à Marionnet en 1967.

A ce jour, les établissements Rivith[8]ère dans la Drôme, sont les spécialistes français de la pivoine. En 1849, à Lyon, les établissements Rivière étaient déjà connus pour leurs pivoines.
Sur la Région Centre, les établissements Bourdillon (41) et Tricot (45) sont les spécialistes régionaux de la pivoine.

Une conférence riche d’enseignement et passionnante.

Au printemps, Gilbert propose aux passionnés de visiter le jardin des Prébendes où 550 pivoines ont été plantées et le parc de la Grenouillère (1500 pivoines.
.

thMBUJETD1

Fermer le menu
×
×

Panier