Les tontes de gazon, quel gâchis !

Ces amendements oubliés, les tontes de gazon.

Pourquoi les jeter à la déchetterie. Les tontes de gazon peuvent être recyclées, au potager elles sont utiles, dans le composteur, en paillis, etc… Même si vous avez beaucoup de tontes de gazon, de grâce ne les déposez pas à la déchetterie, elles peuvent être récupérées par un voisin jardinier, il en fera un bon usage. Et puis ce sont des économies réalisées pour la collectivité, vous aurez fait un geste citoyen. Vos premières tontes, de mars à mai, peuvent intégrer votre compost à condition de les mélanger à des matières riches en carbone (feuilles mortes, branches broyées…) pour éviter surchauffe et pourrissement. Puis vers la fin du printemps, elles constituent un excellent paillage pour les cultures, afin d’asphyxier les adventices (mauvaises herbes), limiter l’évaporation (donc l’arrosage) et enrichir le sol en humus après décomposition. Epandez-les au pied des plantes sur 30 cm de circonférence.

Pour les annuelles et les vivaces, une épaisseur de 10/15 cm convient sur plusieurs mois, à condition au préalable de faire sécher, mais sans trop, vos tontes au soleil durant deux jours, en les retournant. Cela évite la fermentation de ce paillis très riche en azote, qui peut brûler les végétaux. Cette méthode de paillis est très efficace au pied des tomates, des choux, qui ont en période chaude, besoin d’une certaine fraicheur, elle permet de conserver l’humidité.

Quant aux légumes de printemps à cycle court, étalez une épaisseur de 3/4 cm. Laissez l’herbe sécher puis lorsque la couche se réduit à 1 cm, épandez encore une épaisseur de 2 cm et ainsi de suite jusqu’à obtention d’un paillis bien sec épais de 4/5 cm. Enfin évitez d’utiliser des tontes contenant des plantes montées à graine qui pourraient envahir vos cultures paillées.

Attention, votre pelouse était envahie de mauvaises herbes, vous avez traité avec un herbicide « sélectif gazon » vous décidez de faire une tonte, un conseil n’utilisez pas cette première tonte au potager, il est préférable de laisser sécher l’herbe et si possible la brûler, sinon vous pourriez avoir des surprises, c’est-à-dire voir vos plantes dépérir.