Société d'Horticulture de Touraine

Pelargonium L’Hér. – famille des Géraniacées

Etym. du Grec Pelargo, cigogne; allusion à la forme du fruit qui rappelle un bec de cigogne.

Les pelargoniums sont souvent appelés “géraniums”. Les vrais géraniums sont des plantes vivaces couvre-sol qui ne gèlent pas. Il en existe plus de 200 espèces originaires de l’Afrique du Sud. Introduits en France en 1834.

Au point de vue botanique, la différence est variable suivant l’espèce. Les tiges peuvent aller de 10 cm à 1 m. Chez certaines espèces, les feuilles sont réduites, les tiges sont charnues, les feuilles sont alternes, les sépales sont soudées au pédoncule.

Multiplication :

Bouturage de tige herbacée, semi-aoûtée, du 15 août au 15 septembre, ou boutures de t^te au printemps en mars-avril en serre.

Semis possible pour les variétés fixées.

Maladies et parasites :

  • La rouille.
  • Les bactéries au nombre de 3 : Corynebacterium fascians (galle), Agrobacterium tumefaciens (tumeur) et Xanthomonas pelargonii.

Chez le particulier, on rencontre très peu de parasites.

Emploi en jardinières et massifs :

C’est la plante phare de l’été dont la floraison va de juin aux gelées, à condition d’enlever les fleurs fanées.

Elle est beaucoup employée en jardinière mais peut aussi être utilisée en massif.

Les variétés:

– Pelargonium capitatum (L.) : c’est le géranium Rosat.

– Pelargonium crispum : pour les parfums.

– Pelargonium X domesticum : c’est le géranium des fleuristes appelé Pelargonium par les jardiniers.

– Pelargonium zonal : c’est le pélargonium de nos massifs (variétés anciennes : ‘Jardin des plantes’, ‘Paul Crampel’, ‘Renard bleu”, ‘Alfred Mame’).

– Pelargonium peltatum : c’est notre géranium lierre (feuilles luisantes ressemblant à du lierre). ‘Roi des balcons’ à fleurs simples ou doubles. La plante idéale pour les balcons pour une floraison durable jusqu’aux gelées.

 

Le conservatoire national du Pelargonium à Bourges gère la plus grande collection de France (900 espèces).

Fermer le menu
×
×

Panier