Société d'Horticulture de Touraine

Les palmiers rustiques à planter dans nos jardins

Pourquoi ne pas planter un palmier pour donner une note d’exotisme dans nos petits jardins de ville ?

En effet, à Tours, dans son agglomération, à Loches, Amboise ou Chinon, un nombre impressionnant de palmiers a été planté depuis plus d’un siècle.

Un retraité des chemins de fer s’était amusé à recenser tous les palmiers de Tours et de l’agglomération. Ces palmiers, plantés chez les particuliers étaient visibles de la rue. La beauté de ces palmiers est impréssionnante.

Que pouvez-vous planter dans votre jardin ?

Le plus grand et la plus rustique :

Afficher l'image d'origine

Le Trachycarpus fortunei L. : Palmier de Chine – Palmier chanvre

Dédié à Robert Fortune, botaniste, explorateur en Chine au milieu du XIXème siècle. Robert Fortune envoya beaucoup de graines en provenance de la Chine centrale. Il fut signalé à Montpellier et à Bordeaux dès 1857. Mais c’est à partir de 1870 qu’il arriva dans la vallée de la Loire probablement avec l’arrivée du train.

Pourquoi « palmier chanvre » ? Parce que le stipe (tronc) est recouvert de fibres ce qui le protège du froid, l’hiver.

Ce palmier est dioïque, c’est-à-dire qu’il y a des pieds mâles et des pieds femelles séparés. Un pied femelle peut donner 600 à 800 fruits. Les graines bleuâtres sont de la grosseur d’un pois.

Le palmier chanvre pousse à l’état naturel depuis le flanc sud-ouest de l’Himalaya jusqu’au Japon, à travers le nord de l’Inde, de la Thaïlande et du sud-ouest de la Chine. Il peut vivre jusqu’à 2400 m. d’altitude où il y a de la neige. Originaire des régions montagneuses froides cela lui donne une bonne résistance au froid. C’est un palmier qui peut atteindre 8 à 10 m. voir 12m.

Le stipe garde la base des pétioles où adhère une abondante fibre brune très longue, utilisée en Asie par l’artisanat. En Chine, ces fibres servaient naguère à fabriquer des balais, brosses, tapis.

Quelques feuilles anciennes persistent souvent, habillant la partie supérieure du stipe. Les feuilles en éventail de 90 cm à 1,20 m de large sur des pétioles de 45 à 60 cm de long; sont composées de segments vert foncé, les fleurs sont jaunes.

Culture et entretien : Il réclame un sol riche, profond et frais. Il aime les étés frais et pluvieux. Peu importe la nature du sol même calcaire, il s’adaptera à condition que la terre soit fraiche.

Il aime le plein soleil et la mi-ombre.

La rusticité est très bonne jusqu’à – 17°C voir – 20°C avec une couverture de neige.

Ce palmier peut être planté dans tous les jardins.

Afficher l'image d'origine

Le Trachycarpus wagnerianus : palmier miniature de Chusan.

Dédié à Wagner, horticulteur. Cette espèce décrite à partir de plantes cultivées n’a pas été observée à l’état naturel. Il s’agit probablement d’une variété de T. fortunei. Il résiste au froid comme le T. fortunei. Les palmes sont moitié plus petites et beaucoup plus raides que celle de T. fortunei. Il est plus décoratif. Le stipe peut atteindre 5 m. de haut. Plus résistant à la sécheresse et au vent, il est difficile à trouver dans le commerce, car très demandé. C’est un beau palmier pour petits jardins de ville. Il existe d’autres espèces de Trachycarpus introuvables dans le commerce, mais que l’on peut voir dans certaines jardins botaniques. (T. tackil, T. martianus, T. nanus).

Afficher l'image d'origine

Sabal minor :

Originaire d’Amérique du nord, il pousse dans le sud-est des Etats-Unis dans les terres alluviales, le long des plaines. Le stipe est tout petit, 1 à 2 m. de hauteur. La couronne comprend 4 à 10 feuilles faiblement costapalmées. Ces palmiers fleurissent le plus souvent assez jeunes, produisant une succession de fleurs blanches miniatures donnant des fruits noirs. On peut le planter dans tous les sols voire calcaires. Il résiste à -20°C voire – 24°C.

C’est un palmier à planter dans les petits jardins au soleil.

On le trouve dans le commerce.

Afficher l'image d'origine

Butia capitata : palmier à vinaigre

Palmier très répandu dans les jardins, ils sont souvent cultivés en bac.

Son stipe s’élève jusqu’à 5m. de hauteur. Son feuillage est vert bleuté. Originaire du sud du Brésil et de l’Uruguay, ce palmier produit des graines comestibles avec un goût agréable. Ses fruits jaunes lui donnent uin aspect très décoratif.

Il se plante dans tous les sols, au soleil, dans un endroit abrité de la ville. Il résiste jusqu’à -14°C.

C’est un très beau palmier à planter dans les jardins de ville.

Très décoratif par ses palmes vert-bleuté et ses fruits jaunes lorsqu’il est adulte.

C’est un palmier à essayer.

Afficher l'image d'origine

Brahea armata : palmier bleu

Originaire du sud de la Californie et du nord du Mexique, il pousse dans les vallées désertiques, chaudes l’été, froides et humides l’hiver. Il peut résister jusqu’à -12°C pour les plantes adultes.

Les feuilles sont grandes, costapalmées, très épaisses et rigides, toujours recouvertes d’une poudre blanche qui lui confère une très belle coloration grisée. Les pétioles sont armés de petites dents.

Il lui faut 15 ans après la germination pour que le stipe se forme. Ce stipe peut atteindre par la suite 12 à 15 m. La floraison se distingue par des inflorescences très longues (5-6 m.) de couleur ivoire.

Le palmier bleu s’adapte à tous les sols, même très calcaires et demande une exposition ensoleillée pour permettre une coloration bleue.

Afficher l'image d'origine

Jubaea chilensis : cocotier du Chili

Ce beau palmier peut s’élever jusqu’à 15 m. Il forme un stipe assez gros.

La croissance est lente. C’est un palmier qui demande de l’espace et une situation abritée. Les sujets adultes peuvent résister jusqu’à des températures de -15°C.

Le feuillage ressemble beaucoup à celui du Phoenix des Canaries.

Ce palmier pousse dans tous les sols.

Afficher l'image d'origine

Rhapidophyllum hystrix (qui ressemble à un hérisson ou un porc-épic)

Ce palmier nain est originaire de Géorgie, de l’Alabama, de Caroline du sud. C’est une espèce rare. Son exploitation commerciale a réduit ses populations naturelles.

Son port est buissonnant. Il peut atteindre la hauteur de 1,50 m. avec une largeur de 1,50 m. Le centre du palmier, le stipe, possède de grandes aiguilles.

Avec une exposition plein soleil, le Rhapidophyllum aime les sols gorgés d’humus avec de nombreux arrosages l’été. L’hiver, ce palmier résiste à des températures de -20°C.

Difficile à trouver dans le commerce, il a été commercialisé par certaines jardineries (les sujets provenant d’Espagne).

Un spécialiste sur le marché aux fleurs de Tours, a une grande variété de palmiers, issus pour la plupart de sa production.

Fermer le menu
×
×

Panier